Vie étudiante : le paneau d'affichage
Comment l'orthographe aide à s'améliorer... dans toutes les matières

Publiée il y a 19 jours

Auteur: Mélanie Faure
Categorie: Vie étudiante : le paneau d'affichage

Une étude du CNRS menée auprès d'étudiants en économie et gestion a démontré que ceux qui améliorent leur maîtrise de la langue française progressent dans l'ensemble des matières... y compris scientifiques.


Crédits photo : France Culture

Vous voulez vous améliorer dans toutes les matières ? Pour augmenter vos résultats, privilégiez... l'orthographe. Une étude menée par le CNRS de 2011 à 2014 auprès de 849 étudiants en première année d?économie et gestion des universités Paris-Est-Marne-la-Vallée et Lille 1 dévoile que progresser dans la maîtrise de la langue française a une influence positive "dans les disciplines aussi bien littéraires que scientifiques". C'est ce qu'explique le professeur des université et co-auteur Yannick L'Horty dans son étude intitulée "Faut-il encourager les étudiants à améliorer leur orthographe ?". Il déclare au quotidien Le Monde : "Une bonne syntaxe, une bonne grammaire ou une bonne orthographe aident à bien comprendre l?énoncé d?un problème de mathématiques, comme elles aident à le résoudre."

Verdict ? "Le résultat est clair : l?amélioration de la maîtrise de la langue peut produire des effets sensibles sur les résultats et peut être un vecteur de lutte contre l?échec." Les étudiants les plus sensibilisés ont passé plus de temps que les autres sur la plateforme, améliorant davantage leurs notes en "littératie" (l?aptitude à comprendre et à utiliser la langue française) mais aussi dans les autres matières : au final, leur moyenne générale est supérieure de 0,5 à 1 point à celle des étudiants de l?autre groupe. "Le plus grand bénéfice est obtenu par ceux dont le niveau de départ était le plus faible", détaille Yannick L?Horty.

Yannick L?Horty ajoute que "cette étude montre qu?avec peu de moyens, on peut réutiliser des données pour produire des résultats intéressants sur d?autres questions liées à l?échec, comme par exemple l?orientation".

Source : Le Monde