Prix littéraire des lycées et apprentis en France



Ci-dessus, les élèves du lycée hôtelier Condorcet, jury d'un prix littéraire local en Gironde. Crédit photo : Christian Visticot

Quel intérêt ?

  • promouvoir la littérature de langue française
  • promouvoir la création littéraire contemporaine
  • promouvoir les métiers du livre
  • approcher le processus de création
  • développer le sens critique des jeunes

Seulement une classe par établissement participe au concours. Les étudiants sont encadrés par les professeurs et bénéficie de l'appui des documentalistes.

Les petits auteurs et les petites maisons d'éditions sont favorisés lors de cette compétition. Les élèves ont ainsi peu de chances de dévorer un Musso ou un Lévy, des best-seller français. La sélection est établie chaque année à partir des parutions ayant un copyright français de l'année précédente. Les établissements choisissent de travailler avec un intervenant professionnel sur la base de 15 heures d'ateliers à mener avec les jurés du Prix.

Les élèves font un vote à bulletin secret individuel dans les classes. Une fête de remise de prix est organisée en mai en présence de ou des auteurs primés.

Dans la même veine

Le prix Goncourt des lycéens, un prix littéraire créé en 1988 avec l'accord de la très respectée Académie Goncourt, récompense le meilleur ouvrage de l'année. Cette compétition offre la possibilité à 2000 lycéens d'une cinquantaine de classes issus de seconde, première, terminale ou BTS, généralistes, scientifiques ou techniques se plonger dans l'un des douze récits de qualité proposés par l'Académie. La sélection des classes est basée sur la motivation des enseignants et les ouvrages remis par la Fnac. A partir de là, les étudiants ont deux mois pour étudier les livres. La finale se tient à Rennes, le lieu ou le Prix a vu le jour. L'année dernière, le lauréat du prix Goncourt des lycéens était Le Quatrième Mur de Sorj Chalandon, aux éditions Grasset.