IEP, les clés de la réussite



Crédit photo : The Sundia Journal

Pour y rentrer, les candidats doivent passer un concours communs composé d'une épreuve d'une heure trente de langue vivante au choix entre l'anglais, l'italien, l'espagnol et l'allemand, une dissertation d'histoire de trois heures et une dissertation qui porte sur une question contemporaine de trois heures. Les thèmes des épreuves changent chaque année (Le travail et/ou la culture en 2012 pour l'épreuve de questions contemporaines). Pour se préparer, les étudiants s'inscrivent à des "prépas" en ligne ou dans des établissements privés et publics. Si le candidat réussis à passer les épreuves écrites de coefficient 8, il est admis en fonction de son rang parmi les 1100 places disponibles dans les IEP ainsi que les préférences mentionnées dans son dossier d'inscription. La moyenne du concours en 2011 était de 11,48/20.

L'enseignement

A l'Institut d'Etudes Politiques, vous enrichissez votre culture générale et renforcez votre capacité d'analyse. Le cursus dure cinq ans (Master 2) et comporte une année d'études ou de stage à l'étranger. Les élèves suivent des cours de droit, économie, sciences politiques, histoire et relations internationales puis choisissent leurs spécialités à partir de la deuxième année. Chaque institut a sa "spécialité" : le droit et l'aire méditerranéenne à Aix-en-Provence, le journalisme et les médias à Rennes, l'Europe à Strasbourg, etc.

La mention très bien au baccalauréat

Dans certains IEP tels que Rennes et Toulouse, les titulaires du diplôme du baccalauréat avec la mention Très bien ont droit à une procédure d'admission particulière : ils ne s'inscrivent pas les épreuves écrites et sont admis sur titre (sur dossier). Il leur suffit de s'inscrire en ligne et d'envoyer le relevé de notes de terminale et du baccalauréat et un chèque de 40 euros (15 euros pour les boursiers).