Les contrats de travail décryptés ! Partie 2



Crédit photo : toutlevin.com

Le contrat vendanges

Un contrat idéal pour les étudiants qui ne peuvent pas s'engager sur le long terme ! Le contrat vendanges permet de recruter un salarié pour les préparatifs des vendanges, leur réalisation (Exemple : cueillette du raisin, portage des hottes et paniers), les travaux de rangement et de nettoyage du matériel. Son contrat est particulier : sa durée est d'un mois et le salarié a la possibilité d’en conclure plusieurs successivement. Le total ne doit néanmoins pas dépasser deux mois sur l'année.

La période d'essai

La période d'essai n'est pas obligatoire mais permet de mettre un premier pas dans l'entreprise. Elle doit être prévue dans le contrat de travail ou la lettre d’engagement et a une durée limitée qui varie de deux à quatre mois selon la nature du poste.

Le cumul d'emplois

Le salarié cumule plusieurs contrats de travail à temps partiel (multi salariat), ou un contrat à temps plein avec un contrat à temps partiel, ou encore est embauché par un groupement d'employeurs. Le salarié qui cumule plusieurs emplois doit néanmoins impérativement respecter les règles relatives à la durée maximale du travail.

Le contrat d'insertion

Son objectif est de favoriser l’insertion professionnelle des personnes rencontrant des difficultés pour accéder à l’emploi. Une convention individuelle doit d’abord être signée par le bénéficiaire du Contrat Unique d'Insertion, l’employeur et Pôle Emploi (ou le président du Conseil général si le bénéficiaire touche le RSA). Puis, le bénéficiaire signe un contrat de travail avec l’employeur.