Fille au pair aux Etats-Unis ? Pauline a osé !



Pauline et les filles dont elle s'occupe depuis deux ans.

"Au départ, rien ne me destinait à être fille au pair. Après l'obtention de ma licence en Marketing, j'avais décidé de continuer en Master en alternance. Seulement voilà : aucune entreprise ne m'embauchait. Mon problème ? Je ne parlais pas assez bien anglais. J'ai donc décidé de devenir fille au pair. Ma destination ? Les Etats-Unis d'Amérique, la destination rêvée ! Là-bas, les filles au pair sont nourries, logées et payées ! J'ai posé ma candidature chez l'agence Au Pair Care. Leurs prix font partie des plus bas du marché : 500 euros l'inscription !

L'inscription

J'ai rempli mon profil en ligne en mentionnant mes dates de départ, mes études, mon expérience auprès des enfants. Ce sont les familles qui nous sélectionnent et nous faisons ensuite notre choix parmi elles. En un mois et demi, une dizaine de familles m'a sélectionnée. Mon âge a joué en ma faveur. Il faut avoir 20 ans au minimum pour conduire aux USA. Certaines se sont rétractées car mon niveau anglais était alors trop faible pour leurs besoins. Mon choix s'est porté sur une famille américaine avec trois filles âgées de 4, 9 et 12 ans. Ce qui m'a convaincu ? Le père est français et les enfants sont quasiment bilingues !

Le départ

Mon départ était fixé en septembre. J'ai signé mon contrat et j'ai suivi une formation de trois jours à New York. L'organisme nous enseigne les premiers soins, nous communique les démarches à suivre auprès des familles, les choses à faire et à ne pas faire. Ils insistent sur le fait qu'il ne faut pas dépasser le temps de travail hebdomadaire. Au terme de ses trois jours, nous sommes envoyées dans nos familles d'accueil respectives. Le jour de mon arrivée, ma famille d'accueil m'a fait visiter la ville, l'école des enfants et m'a présenté les règles de la maison. Cette journée était éprouvante : il n'est pas facile de se souvenir de tant d'instructions en anglais quand on maitrise à peine la langue !

Premiers pas

Mes premiers jours passés en Californie sont indélébiles. Cet endroit est magnifiques. Les paysages sont hors du commun, grandioses. Le courant est immédiatement passé avec les filles. J'ai obtenu mon permis de conduire américain dès mon arrivée car j'étais chargée de les emmener à l'école et à leurs activités extra-scolaires. Le véhicule que m'a confié la famille ? Un Chevrolet Suburban, une automobile qui a huit sièges ! L'avantage est que cette voiture m'est dédiée et que je suis seule à m'en servir. C'est très pratique lorsque je sors avec mes amis en dehors de mes heures de travail. Il faut néanmoins savoir que ce n'est pas aussi pratique pour toutes les filles au pair. Certaines familles ne prête un véhicule que lorsque leur fille au pair est "en service". Une amie à moi alterne même entre les trois véhicules de sa famille !

Les enfants

Tout se passe très bien ! Le père est français donc nous avons la même culture et cela aide énormément : nous avons la même vision en matière de l'éducation ! Les filles vont dans une école française donc il n'y a pas la barrière de la langue. Elles sont gentilles, bien élevées et me respecte. Le courant est passé de suite et c'est pour cela que j'ai choisi cette famille. Être fille au pair n'est pas toujours simple lorsque les parents se trouvent à nos côtés. Si je suis à la maison et que les filles font une bêtise devant leurs parents, j'ai tendance à les laisser s'en charger pour ne pas prendre la place des parents. Parfois, j'ai plus l'impression d'être une grande soeur qu'une baby sitter !