A la découverte de Hong Kong avec Alexandre !



Alexandre aux côtés de son amie Cradle à Hong Kong. Crédit photo : Job Etudiant

Je me suis lancée à l'issue de mon DUT Gestion d'entreprise et administration (GEA) d'une durée de deux ans dans le quartier de Saint-Jérôme à Marseille. J'étudiais la comptabilité, le marketing et la finance. C'est un ami qui est manager du centre de formation Wall Street English qui m'a proposé de faire mon stage de fin d'année à Hong Kong dans sa structure. Une opportunité que j'ai saisie sans hésiter !

Je n'avais pas peur de partir car deux de mes amis se trouvaient déjà à Hong Kong. La découverte de Hong Kong s'est très bien passée. Les gens y sont vraiment chaleureux et ouverts. Ils viennent constamment vers les étrangers car ils aiment découvrir d'autres cultures. Lorsque je suis rentrée en France, mon DUT en poche, je ne savais pas quoi faire. Au lieu de me lancer dans des études hasardeuses, j'ai décidé de faire une année de césure. Ma destination ? Sans surprise, Hong Kong.

Mais pour pouvoir vivre à Hong Kong, il faut avoir des ressources financières. J'ai postulé à plusieurs offres sur JobsDB, un site d'offres d'emplois en Asie. Trouver un travail à Hong Kong est assez simple : trois jours après avoir postulé, on m'a rappelé et embauché dans un restaurant occidental de cuisine italienne en tant que serveur ! C'est là que les demandes administratives ont débutées.

Le grand saut

Mon Working Visa m'a coûté près de 100 euros seulement. Le dossier a très vite été rempli. La seule contrainte est qu'il faut avoir un certains niveaux de ressources pour que la demande soit accepté. Je travaille six jours sur sept entre neuf et dix heures par jours. Ici, le travail ne rapporte pas énormément. Le salaire minimum est de 3,50 euros de l'heure seulement. Hong Kong reste néanmoins attractif : il existe également des postes très bien rémunérés si on arrive à monter dans la hiérarchie !

Ma vie ici me plaît. Je me suis fait de nouveaux amis qui ne sont pas français. Je me sens très entouré quoique les gens ici sont beaucoup plus peinards et ne sortent pas beaucoup ce qui est parfois frustrant ! Les clichés sur Hong Kong sont vrais : le rythme de la ville est très rapide et le temps passe à une allure incroyable ! Bien que la ville est immense sa population est très concentrée : huit millions de personnes y vivent ! Je me déplace essentiellement en métro car c'est rapide, abordable et très pratique. La connaissance du mandarin n'est pas indispensable pour s'en sortir car tout le monde parle anglais. J'ai bien sûr assimilé des phrases et des mots depuis que je suis ici mais il est nécessaire de prendre cours pour pouvoir tenir une conversation.

Aujourd'hui, je n'ai envie que d'une chose : visiter le reste de la Chine avant de partir. Je n'ai pas eu l'occasion de sortir de Hong Kong depuis mon arrivée à cause de mon travail qui est contraignant. Il reste tant à découvrir !

Quel visa ? Working Holiday

Combien de temps ? Un an

Points positifs : la gentillesse des hongkongais et le dynamisme de la ville qui donne envie de se lever tous les matins

Points négatifs : la société de consommation domine et il est difficile de lier de véritables amitiés car les apparences et la popularité sur les réseaux sociaux priment sur les interactions réelles