Un loyer abordable à Paris, c'est aujourd'hui possible !

Comment connaître les prix ?

Rendez-vous sur le site de l'Observatoire des Loyers pour découvrir le loyer de référence, soit le prix au mètre carré d'une surface habitable, de votre quartier pour un bien non meublé. Ce dernier varie en fonction de la date de construction de votre immeuble. Ainsi, dans certains quartiers, les immeubles construits avant 1946 ont une tranche plus élevée que ceux construits entre 1971 et 1990.



Crédit photo : Thomas Samson, AFP

Combien de logements bénéficient d'une baisse de prix ?

L'OLAP estime que 15 % des 40 000 baux conclus chaque année à Paris devraient voir leur loyer baisser. L'OLAP estime qu'environ 20 % des 85 000 locations conclues dans l'année pourraient bénéficier de la baisse, dont un tiers de moins de 50 euros par mois, un tiers de 50 à 100 euros et un tiers de plus de 100 euros.

De quoi dépend la majoration ?

Du quartier, du nombre de pièces, de la date de construction, et de l'état d'aménagement du logement. Notez ainsi qu'un loyer peut être majoré de 11% supplémentaire si le bien est meublé.

Que faire si mon propriétaire ne respecte pas la loi ?

Vous pouvez contester le prix de votre loyer à la commission paritaire de conciliation des loyers. Cet organisme paritaire aide bailleur et locataire à trouver une solution amiable à leur litige. Il en existe dans chaque département en France. Faire appel à ces commissions est gratuit. Veillez néanmoins à agir à temps : les délais dépassés, il est alors impossible de la saisir.

Source : Le Monde, Paris.fr, Service Public