Etudiant et salarié : combiner études et travail, comment ça se passe ?



Crédit photo : Utile.fr

  • Vous ne payez pas la sécurité sociale étudiante, soit 215 euros d'économies cette année ! Pour se faire, donnez votre contrat de travail à votre université lors de l'inscription afin d'être rattaché au régime de la sécurité sociale.

  • Vous cumulez la bourse et votre salaire.

  • Vous bénéficiez de la prime d'activité.

  • Vous pouvez préparer votre Licence ou votre Master sur deux ans au lieu d'un. Vos cours et examens sont étalés sur 24 mois et vous permettent de mettre toutes vos chances de votre côté.

  • Vous pouvez assister à des examens aménagés et adaptés selon les universités : les sujets sont modifiés et les corrections aménagées à votre situation.

  • Vous bénéficiez de la dispense d'assiduité. Votre université vous dispense de participer aux TP et aux TD sans vous pénaliser. Vous ne serez pas noté sur le contrôle continu, mais uniquement sur le contrôle terminal.

  • Vos revenus sont défiscalisés limités à trois fois le SMIC, soit 3900 euros par an. Cela ne s'applique qu'aux jeunes de moins de 25 ans. Les parents ne sont ainsi pas contraints de déclarer les revenus de leur enfant dans leur déclaration d'imposition.

  • Locataires, vous avez droit à l'APL (aide personnalisée au logement) si vous gagnez moins de 7300 euros par mois si vous êtes non boursier et 5900 euros si vous êtes boursier.