Les dix commandements du rapport de stage



Crédit photo : lebabi.net

  • Renseignez-vous sur le nombre pages minimum (et maximum) à rédiger. La quantité varie en général en fonction de l'importance du stage dans votre année de cursus.

  • Sur la page de garde, inscrivez votre nom, vos coordonnées, votre établissement et le logo de l'entreprise qui vous a accueilli.

  • Aérez votre texte. La présentation rendra la lecture plus agréable à la personne qui le notera.

  • Soignez l'introduction : synthétique, elle donne les clés de votre rapport de stage alors veillez à ne pas être hors sujet. C'est l'une des premières pages que lira votre correcteur et donc la première impression qu'il aura de votre travail, alors soignez-la.

  • N'utilisez pas une police trop grosse. Consultez votre établissement afin de connaître les modalités. En moyenne, une police Arial et Times est demandé de la taille 10 à 12. Egalement, évitez les polices trop fantaisistes qui pourraient mettre à mal votre sérieux et crédibilité. La police Comic Sans MS est aussi à prescrire !

  • Soignez la forme mais surtout le fond. Votre propos doit être constructif. Que vous a apporté votre stage ? Qu'avez-vous apporté à l'entreprise ? En quoi a-t-il confirmé et/ou influencé vos plans de carrière ? Démontrez que vos choix ont un sens et que votre stage a véritablement enrichit votre parcours.

  • N'oubliez pas les remerciements et l'annexe. L'annexe comporte les travaux réalisés durant votre stage et, idéalement, une grille d'évaluation de votre maître de stage. Cette partie est primordiale : telle une carte de visite, votre rapport de stage pourra être communiqué à un futur employeur lors d'un entretien d'embauche.

  • L'outil "justifier" sur Word est votre ami. Il répartit de façon égale vos paragraphes afin de supprimer tous les espaces en fin de ligne.

  • Egayez votre rapport en y incluant des illustrations. Par exemple : la devanture de votre entreprise, une photo de votre espace de travail ou, si vous travaillez en extérieur, de vous sur le terrain.

  • Numérotez chaque bas de page et faites de même pour les parties et sections de votre rapport dans le sommaire.