Le stage : qui, quoi, comment ?



Crédit photo : Unadel.org

LES DEMARCHES

Sur Job Etudiant ou la plateforme Indeed, tous les sites d'annonces sont bons pour décrocher le Saint Graal. Sinon, postulez directement auprès des entreprises de votre choix par email ou par courriel. Certains, tels que M6 et Carrefour, publient des offres de stage sur leur site des Ressources Humaines. N'oubliez pas de vous renseigner auprès de votre établissement afin de savoir s'ils ont une liste de contacts. Cela pourrait vous ouvrir des portes.

LA DEMANDE DE STAGE

Armez-vous d'un CV et d'une lettre de motivation. En en-tête, notez le nom, la fonction ou la département auquel vous adressez votre candidature. Soyez flexible : élaborez vos arguments en fonction de l'entreprise et de son secteur d'activité afin de prouver que vous êtes qualifié pour le poste.

LA GRATIFICATION

La gratification est due lorsque la présence du stagiaire dans l'organisme d'accueil est supérieure à 2 mois, soit l'équivalent de 44 jours (sur la base de 7 heures par jour), au cours de l'année d'enseignement. La gratification est mensuelle : elle doit être versée chaque mois, et non pas en fin de stage, et est due dès le premier jour de stage. Les étudiants qui enchaînent les stages depuis des années doivent être aux anges : en septembre 2015, la gratification minimale par heure de stage est passée à 3,60 euros au lieu de 3,30 euros. Si la rémunération versée ne dépasse pas le montant horaire minimal, elle est exonérée de charges sociales pour l'organisme d'accueil et pour le stagiaire. Depuis le début de l'année, les stagiaires ont droit au restaurant d'entreprise et aux tickets restaurants.

  • Notez que les stages effectuées en février peuvent être payés moins de 523,26 euros compte tenu du fait que le mois ne compte que 28 jours, dont 20 travaillés.