Retour sur le parcours d'Arthur, handballeur au PSG



Arthur Gardent aux côtés d'Adrian Chaudanson. Crédit photo : Arthur Gardent

SON PARCOURS

"J'ai commencé à jouer au handball à 5 ans. Mes parents m'ont inscrit très jeune car j'étais hyperactif et le sport était le moyen idéal de me défouler. Le football est le sport numéro 1 mais je me suis tourné vers le handball : l'esprit est différent et correspond plus à ce que je recherche. J'ai passé mes premières années à Thiais et à Ivry. Je suis parti au CREPS de Reims et au Pôle à Eaubonne. C'est cette année que mon parcours a pris un réel tournant : je joue désormais en équipe réserve du Paris Saint Germain. Je suis en terminale Littéraire donc je concilie le sport et les études. Je vais au lycée la journée puis j'ai deux heures d'entrainement du lundi au vendredi soir. Le week-end, je dispute des matches à travers la France. Cette année est charnière car je passe mon baccalauréat. Je dois donc concilier études et entraînement, ce qui n'est pas simple. Je rentre tard des entraînements et la fatigue est parfois pesante, mais je m'impose une rigueur dans mes révisions et tout se passe très bien. Je loge au centre de formation d'apprentis (CFA), à deux pas du stade Pierre-de-Coubertin où je m'entraîne, ce qui est très pratique. "

JOUER AU PSG

"Jouer pour le PSG est un véritable honneur. J'ai néanmoins la pression compte tenu de la réputation de l'équipe avec de grands joueurs tels que les frères Karabatic. Le club nous offre de très bons moyens sportifs et médicaux. Nous avons des kinésithérapeutes à notre disposition et une salle de musculation au top ! Evoluer dans de telles conditions nous force à bien jouer. De plus, l'esprit d'équipe est très fort. Les joueurs et moi formons une famille. Il y a une véritable solidarité entre nous : lorsque je joue, je pense d'abord aux autres."

SES CONSEILS

"Je conseille aux jeunes qui souhaitent se lancer dans la même voie d'y croire coûte que coûte. Il faut écouter son coeur, persévérer dans les moments de doute et s'entourer des gens qui nous aiment afin de bénéficier de soutien mental. Enfin, je conseille de faire preuve de patience : il ne faut pas brûler les étapes."

FICHE TECHNIQUE

Son numéro 28

Son poste Arrière droit et ailier droit

Sponsor au PSG Nike

Son modèle Luc Abalo (PSG)