Polytechnique s'ouvre aux bacheliers

Elle fait partie de l'élite des écoles françaises et mondiales. Les ministres français Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian et Thierry Mandon ont présenté mardi 15 décembre 2015 leur plan de réformes pour l'Ecole Polytechnique. Bientôt, les étudiants pourront obtenir un Bachelor, un Bac +3 qui représente l'équivalent d'une licence, au lieu de passer par le schéma habituel des prépas. Cette réforme est une réaction à l'uniformisation des profils des étudiants comme l'explique Bernard Atalli, auteur d'un rapport sur l'établissement publié en 2014 : « Le système actuel de recrutement de l’X (...) présente le travers de sélectionner des profils par trop uniformes : des élèves brillants en mathématiques, dotés d’une puissance de travail remarquable, mais ayant par la force du système développé une certaine aversion au risque.»



Crédit photo : Scoopnest

Ce grain d'originalité qui manque aux élèves en prépas, formatés, manque aujourd'hui à l'institution qui peine à se moderniser mais aussi à attirer certains cerveaux brillants qui fuient ces formations assommantes. En obligeant les candidats à passer par une prépa, Polytechnique ferme également ses portes aux étudiants étrangers qui empruntent d'autres voies. L'objectif est "d’attirer les meilleurs élèves scientifiques français et étrangers, et de leur offrir une formation reconnue internationalement pour son excellence, au bénéfice de la nation.» L'enseignement devrait lui progressivement être enseigné en langue anglaise dans sa moitié. Si Polytechnique s'ouvre aux bacheliers, un obstacle freinant la diversité et l'accessibilité subsiste néanmoins. A raison de 10 000 euros de frais scolaires annuels, nombreux sont les élèves qui pourraient abandonner avant même d'avoir tenté.

Sources : Le Monde et Les Echos