La rentrée 2016 sera plus chère pour les étudiants



Crédits photo : Le Point

Une rentrée de plus en plus chère pour les étudiants. Dans sa traditionnelle enquête estivale sur le coût de la rentrée 2016 publiée le 16 août dernier, la Fédération des associations générales étudiantes (Fage) indique que le coût est en hausse pour la 14e année consécutive. En 2016, les étudiants devront débourser 1,01 % de plus que l'an dernier, ce qui représente 2359,85 euros. L'étude indique également que l'écart se réduit entre la région parisienne avec 2564,73 euros en moyenne et la province avec 2282,64 euros.

Cette augmentation, qui suit la tendance de l'inflation des douze derniers mois (0,5%), s'explique principalement par l'augmentation de l'alimentation et des produits de la vie courante (+ 3,43 %) et des loyers (+ 1,41%). "L'augmentation des loyers en Ile-de-France est limitée par l'amplification des effets de l'encadrement des loyers mis en place dans Paris", note cependant la fédération. En 2015, la précédente enquête faisait apparaître une baisse conséquente du coût de la rentrée de 6,80%, due essentiellement à l'encadrement des frais d'agence immobilière qui avait permis une réduction moyenne de plus de 42% des tarifs des prestations des agences lors de la location d'un appartement.

Classes moyennes : les "grandes perdantes du système actuel".

Du côté des frais spécifiques à la rentrée tels que les droits d'inscription, la sécurité sociale et les tickets RU, la fédération salue en 2016 une "augmentation modérée" (+0,52%). La Fage s'inquiète parallèlement d'"une précarisation rampante" des étudiants, rappelant qu’un sur quatre est contraint de prendre un emploi pour subvenir à ses besoins. Elle appelle par ailleurs à une réforme du fonctionnement du système de bourses afin de "soutenir enfin les étudiants issus des classes moyennes, grands perdants du système actuel".