Roland-Garros : la mission d'intérim de Julie, enquêtrice pour TNS Sofres



Crédits photo : Mélanie Faure pour Job Etudiant

"Si je suis à Roland-Garros aujourd'hui, ce n'est pas un hasard ! Je travaille pour la société spécialisé en études de marché TNS Sofres. Je viens de terminer ma prépa en BTS d'Art et comme beaucoup d'étudiants, j'ai besoin d'argent ! Il y a quelques mois, j'ai commencé à chercher un job étudiant. Au final, ma plus grande chance a été ma grand-mère : elle travaille dans l'organisme de sondage TNS Sofres. Elle a envoyé mon CV au service RH et ils m'ont contactée pour des missions d'intérimaire. Ainsi, je travaille durant les week-ends et les vacances scolaires dans plusieurs événements en Île-de-France. Mon job ? Aller à la rencontre des gens pour leur demander s'ils sont d'accord pour communiquer leur coordonnées afin de répondre au questionnaire de nos chargés d'études par téléphone."

"Pour moi, être à Roland-Garros est extraordinaire. Contrairement aux salons, je passe ma journée à l'extérieur, au soleil (ndlr : du beau temps et 23 degrés étaient annoncés le 9 juin dernier) et je profite de ma pause déjeuner pour faire un tour dans le village. J'ai un quota de formulaires à remplir. S'il n'est pas simple d'approcher les gens, j'ai l'avantage de ne pas être timide et de ne pas avoir peur de parler aux inconnus. Mon conseil pour obtenir des coordonnées ? Aller directement à l'essentiel et être souriant. Pas tout le monde ne me répond, je peux essuyer cinq refus d'affilée puis avoir cinq personnes qui me répondent favorablement. C'est très aléatoire. L'essentiel est de ne surtout pas se prendre la tête !"

"A quoi servira l'argent de ma mission à Roland-Garros ? A payer mes vacances sur la Costa Brava et à Séville en Espagne cet été ! Un projet qui me motive amplement."

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure