ESN : on est allé au coeur du réseau d'étudiants Erasmus à Paris

ESN
Le café des Langues, à Paris. Crédit photo : Ismaïl Chraibi

Il est 20 heures au café des langues. Dans deux jours aura lieu la Journée de la citoyenneté européenne. Alors, ce lundi soir, une représentante est venue avec une pile de prospectus pour promouvoir l'événement, installée à la même table que les bénévoles de l'ESN Paris. L'Erasmus Student Network, une organisation étudiante que connaissent bien les étudiants qui participent au programme d'échange Erasmus. Si son adhésion n'est pas obligatoire, elle permet aux participants de faciliter leur intégration et leurs premiers pas dans le pays d'accueil.

Bénévole au sein de l'ESN Paris, Julien Guillot est représentant local. Une tâche qu'il prend au sérieux, comme il l'explique à Job Etudiant. "Je fais le lien entre les 36 ESN de France et l'ESN à l'échelle internationale", explique-t-il à JobEtudiant. En Europe, on compte en tout 146 associations. Les moyens d'action sont nombreux. Le café des langues est un rendez-vous récurrent. "Nous sommes présents les lundis soir, de 20 heures à minuit, poursuit Julien Guilot. Le but est que les étudiants internationaux échangent, apprennent à se connaître et apprennent le français en parlant aux bénévoles. Et ça marche. Au fil de l'année, ils sont de moins en moins nombreux car ils se font des bandes d'amis. On voit les photos de leurs soirées sur Facebook !"

ESN
Le café des Langues, à Paris. Crédit photo : Ismaïl Chraibi

Si Paris effraie, l'ESN se veut rassurante. "Pour que votre arrivée dans la capitale se passe en douceur je vous conseille de rejoindre l'ESN (Rires) ! déclare avec humour le responsable. Plus globalement, une association d'étudiants internationaux. Il ne faut pas rester seul dans son coin. Paris est dur à apprivoiser. C'est dur de se débrouiller seul entre le métro, les papiers, l'assurance..." Le 4 septembre, l'antenne parisienne a organisé un city tour pour faire découvrir la ville à une quarantaine de nouveaux-venus. Des rendez-vous qui facilitent l'intégration. "Quand tu vois un Eramsus, une fois, deux fois, trois fois, les amitiés se créent, détaille Julien. Ca marche comme ça." Dans la capitale française, on retrouve principalement des Espagnols, des Italiens, des Grecs et plus globalement des Européens. Certains Asiatiques et Américains ont également choisi cette destination, néanmoins pas accessible à tous en raison du coût de la vie qui est élevé.

ESN
Le café des Langues, à Paris. Crédit photo : Ismaïl Chraibi

L'action de l'ESN est large. Ses membres de charge de l'accueil de tous les internationaux, à savoir les étudiants, les travailleurs, les stagiaires... "Nous promouvons également la mobilité à l'étranger et en Ile-de-France en participant à des salons et en faisant des actions dans les écoles. Et y adhérer est accessible à tous... même si les études ne sont plus qu'un lointain souvenir. "La preuve : nous avons une Belge qui travaille dans la capitale et qui s'est inscrite car elle ne connaissait personne à son arrivée. Sinon, je tiens à souligner que les Français peuvent eux aussi nous rejoindre, en tant qu'adhérents ou bénévoles !"

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure