Elections européennes : Sophie Caillaud, candidate à 22 ans

Plus jeune tête de liste aux élections européennes 2019, Sophie Caillaud s'est lancée dans l'aventure avec Allons enfants, "parti politique jeune, innovant et participatif". Zoom sur son engagement.

@jobetudiant
Photo de Sophie Caillaud; Crédits photo : Facebook

"On peut avoir la conviction de ses idées à n’importe quel âge." Sophie Caillaud n'a pas de doutes. La jeune femme de 22 ans est lancée dans la campagne pour les élections européennes. Diplômée de Sciences Po, elle mène aux européennes la liste Allons enfants, parti créé en 2014 par "des étudiants et jeunes actifs de moins de 30 ans", comme elle le décrit. Sa particularité ? Elle est la plus jeune tête de liste à s'être lancée dans l'élection du 26 mai prochain.

Son réveil européen survient lors d'un échange avec l’université de Vienne (Autriche), au cours duquel étudie le droit européen. Sophie Caillaud se sent profondément européenne et veut faire bouger les choses. Consciente que l'Union européenne est un "projet ancien", elle cherche à le "remettre au goût du jour". Allons enfants appelle à la générosité des internautes. Car comme Sophie Caillaud le rappelle,là-bas, le mot d'ordre est "aucun salarié, tous bénévoles". En 2017, elle arrache quelques voix aux législatives, dans la conservatrice 14e circonscription de Paris, elle a recueilli 0,46 % des voix. "L’enthousiasme des électeurs, souvent âgés, m’a encore donné plus envie de promouvoir le rajeunissement des élus. C’est ce que les gens attendent", avance-t-elle.

@jobetudiant
Bulletin de vote de Allons enfants; Crédits photo : Facebook

" Les partis traditionnels me paraissaient technocratiques. À Allons enfants, on m’a rapidement intégrée dans le groupe de réflexion, chargé d’écrire le programme."  Pour elle, la politique n'est pas un métier mais "un engagement". Si elle se penche de près sur le sujet, elle défend les jeunes au sujet de leur désintéressement. "Ce ne sont pas les jeunes qui ne s’intéressent pas à la politique, mais la politique qui ne s’intéresse pas aux jeunes", confiait-elle lors d’une conférence TEDx. Inversera-t-elle la tendance ?

Twitter :@jobetudiant - @melaniefaure