Erasmus : Chloé a mis le cap sur la Finlande

Chloé est étudiante à l'école de commerce de Nancy. Dans le cadre de ses études, elle a été chargée de réaliser un échange à l'étranger. Fin août elle s'est envolée pour la Filande, où elle a suivi un semestre à l'université de Vaasa.

@jobetudiant
Le lac de Pilvilampi, à Vaasa

Pourquoi Erasmus ?

Je suis partie dans le cadre de mon diplôme car cela est obligatoire. De plus, c’est une expérience dont je rêvais de vivre depuis de nombreuses années et que j’attendais avec grande impatience.

Quelles ont été les démarches ?

Tout a été très simple car mon école dispose d’un service dédié avec une personne en charge des démarches administratives et des relations avec l’université d’accueil. Je n’ai donc eu qu’a faire la demande de bourse auprès de l’organisme Erasmus et passer les tests de langue obligatoires. J’ai choisi la Finlande en premier voeu, ensuite la Suède, la Norvège et le Canada. J’ai été accepté à mon premier voeu, i.e. l’Université de Vaasa, située dans le nord de la Finlande.

Racontez vos premiers pas dans le pays d'accueil

Je suis partie le 22 août 2019. Mon arrivée a été encadrée par les International Tutors de l’Université. En Juillet 2019, j’ai été contactée par ma Tutor, une étudiante de l’université responsable d’une vingtaine d’exchange students, qui a pu répondre à mes questions et qui a créée un groupe WhatsApp avec les autres étudiants afin que nous faisions connaissance avant notre arrivée. A mon arrivée à l’aéroport, les Tutors sont venus nous accueillir et nous on conduit à nos résidences. J’y ai fait la connaissance de mes colocataires, une Française et une Tchèque. Les tutors nous ont préparé une semaine d’accueil avec une visite de la ville, des sorties, des journées d’intégrations etc. Du côté de l’université, nous avons eu un programme très détaillé avec une journée de présentation du campus et du fonctionnement de l’université. Je me suis tout de suite sentie chez moi, les Finlandais sont très accueillant et très serviables malgré les stéréotypes. Ils sont également tous bilingues ce qui facilite l’intégration dans la vie quotidienne.

@jobetudiant
La région des grands lacs

Où logez-vous ?

Je loge dans une résidence étudiante qui a un partenariat avec l’Université et qui accueille principalement les exchange students. Le loyer est de 260€/mois, charges comprises.

Comment se passe votre Erasmus ?

Tout se déroule parfaitement. Cela parait idyllique mais je n’ai jamais rencontré aucun problème ! Je me suis fait beaucoup d’amis, nous sortons et voyageons beaucoup. Je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ! Le temps est passé très vite, beaucoup trop vite même!

Quelles matières étudiez-vous ? Qu'apprenez-vous ?

Je suis étudiante en business, je suis donc des cours de management, de cross-cultural management, de marketing, de Corporate Social Responsability (CSR). J’ai également suivi un cours de philosophie car cela me passionne et un cours de finlandais.

Faites-vous partie d'une association culturelle ou sportive ?

Nous n’avons pas réellement l’opportunité de devenir membre d’une association car nous restons qu’un semestre.

Quelles sont les hauts et les bas de votre expérience ?

J'ai énormément voyagé à travers le pays mais aussi dans le reste des pays nordiques, en Suède et en Norvège, et la Russie. J’ai rencontré des personnes extraordinaires avec qui j’ai pu avoir de réels échanges sur les différences culturelles par exemple, ce qui a été très enrichissant. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde ! Les seuls moments difficiles ont été les au-revoir quand les premiers exchanges students sont rentrés chez eux: réaliser que le semestre est terminé est toujours triste et aucun de nous n’avait envie de rentrer. Le plus dur pour moi sera de quitter mes colocataires, mais il me reste quelques jours pour profiter!

Comment appréhendez-vous votre retour en France ?

Je suis assez partagée : d’un côté je n’ai pas vraiment envie que l’Erasmus s’arrête car c’est un rythme de vie très appréciable mais de l’autre, je suis contente de rentrer et de retrouver mes amis. J’ai en revanche très peur du choc culturel. Je suis en phase avec le mode de vie des pays nordiques qui correspond à ma personnalité. Revenir en France va donc être assez étrange, mais je n’ai pas le choix !

Vos plans pour l'année prochaine ?

Je termine mon Master 2 cette année et serai en stage de janvier à juillet.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure