Erasmus : Ivan à Graz, en Autriche

@jobetudiant
Ivan, étudiant à l'université de Graz. Crédits photo : Ivan

Pourquoi faire un programme d'échange ?

J'ai toujours voulu avoir une expérience à l'échelle internationale. Quitter le Mexique, l'Amérique latine pour voir le reste du monde et sortir de ma zone de confort. J'ai choisi Paris en premier choix, puis Graz. Je n'ai pas été accepté en France, alors j'ai mis le cap sur l'Autriche. Ce pays m'a toujours intrigué et le programme universitaire me correspondait parfaitement. Il y avait le même nombre de crédits que mon université à Mexico et j'étudie la robotique, l'informatique et l'électronique dans plusieurs institus, ce qui est une véritable chance.

Votre arrivé à Graz s'est-elle bien déroulée ?

J'étais partagé entre le doute et l'excitation. Je ne parlais pas du tout la langue et ça a été un barrage énorme au début. Mais je me suis vite intégré. En l'espace de quelques jours seulement, j'ai rencontré ceux qui allaient devenir mes meilleurs amis durant mon échange. Et je peux vous dire que parler à quelqu'un qui ne parle pas votre langue est très amusant lorsqu'il s'agit de se faire comprendre !

Quels cours suivez-vous ?

Je suis à l'université technologique de Graz. J'étudie l'informatique, la programmation électronique, la création d'interface sur l'ordinateur et l'intelligence artificielle. Je fais partie de l'équipe robotique universitaire. Nous avons participé à la compétition de robotique, à laquelle nous avons terminé à la seconde place. Ce que je déplore, c'est qu'il y a peu de pratique comparé à ma fac au Mexique. Et moi, je préfère la pratique à la théorie !

@jobetudiant
Ivan (deuxième à partir de la gauche) et ses amis à une soirée Silent Disco. Crédits photo : Ivan

Vous êtes-vous facilement intégré ?

Avec les étrangers et les Autrichiens, oui, très aisément ! Les jeunes qui ont la vingtaine et la trentaine sont adorables. Je me suis lié d'amitié aux membres de l'équipe de robotique, qui m'ont invité dans leurs familles aux quatre coins de l'Autriche. Vous savez, Graz est une ville étudiante ! Après, je dois dire que les choses n'étaient pas roses avec la caissière de mon supermarché à mon arrivée... Elle me reprochait de ne pas apprendre la langue. Quand je suis revenu, et maîtrisais enfin l'allemand, elle m'a lancé un grand sourire et m'a félicité !

Quels sont les hauts et les bas de votre expérience ?

Ma famille me manque terriblement. Je suis très proche d'eux et c'est dur parfois. Egalement, il y a des fois où j'aimerais parler dans ma langue natale sans avoir besoin de réfléchir ou m'adapter à la personne en face. Mais les bons côtés sont bien plus nombreux. J'apprends beaucoup sur moi, sur le reste du monde et j'ai eu l'occasion de voyager. De plus, j'ai fait des rencontres incroyables.

@jobetudiant
Ivan (deuxième à partir de la gauche) avec son équipe de robotique à Graz. Crédits photo : Ivan

Vos conseils à des étudiants qui veulent voyager ?

Être ouvert d'esprit concernant la culture du pays d'accueil, mais aussi comprendre celle des autres étudiants. J'ai eu un petit souci avec une étudiante indienne que j'ai embrassé sur la joue... et son petit ami m'a sauté dessus ! Sinon, il est important d'avoir des amis et se constituer un groupe d'amis. Et n'oubliez pas de voyager !

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure