Erasmus : Marion, étudiante à Porvoo, en Finlande

Pour son Erasmus, Marion a choisi Porvoo. Cette étudiante en Licence Économie et gestion, spécialité Tourisme Hôtellerie Événementiel, originaire de Perpignan raconte son année scolaire en Finlande.

@jobetudiant

Pourquoi faire un Erasmus ?

J’ai toujours eu envie de partir à l’étranger. C'est pour moi le moyen de découvrir un pays, une culture, d’approfondir mes compétences en anglais et de sortir un peu de ma zone de confort. J’avais sélectionné Breda, Vilnius, Helsinki et Porvoo, des villes que je ne connaissais, avec une culture nordique qui m’intriguait beaucoup. J'ai été acceptée à Porvoo, en Finlande.

Les démarches ont-elles été simples ?

Simples, mais elles demandent du temps et de la réactivité. Tout s’est fait très vite. J’ai d'abord passé des tests d’anglais pour savoir si j’avais le niveau nécessaire pour suivre des cours en anglais. Puis il a fallu effectuer une procédure par internet. Tout est facile. Mon école a ensuite accepté mon départ et validé mon premier vœu, à savoir Porvoo. J'ai eu 3 mois pour préparer mon départ.

@jobetudiant

Comment s'est déroulé le processus ?

J’ai eu la chance de rencontrer un étudiant parti à Porvoo l’année précédente : il m’a donné de précieux conseils. L’université d'accueil avait un service d’accueil des étudiants en Erasmus, avec l'aide de tuteurs sur place. Cette organisation s’est également chargée de nous placer dans des appartements réservés aux étudiants Erasmus. La seule chose dont je me suis chargée, ça a été de réserver des billets d'avion ! Ils sont venus nous chercher à l’aéroport et nous ont conduits jusqu’à nos appartements.

Où viviez-vous ?

J'avais une chambre de 21m2 dans un appartement, pour 380 euros par mois. L'appartement comprenait 3 chambres avec cuisine équipée, salle de bain et balcon. Ce prix comprenait aussi internet, un accès à la laverie gratuite située dans notre résidence et un accès au sauna de la résidence quelques jours par semaine.

@jobetudiant

Comment s'est déroulé votre semestre ?

Les cours se sont très bien passés. Je me suis très vite adaptée au fait que les cours soient dispensés en anglais. La principale différence avec la France, ce sont les relations entre étudiant et professeur. La relation est plus sereine, nous sommes traités comme des adultes et non comme des "ados".

Comment vous êtes-vous intégrée ?

Il y avait beaucoup de français. Avec les Finlandais, ça s'est bien passé aussi, mais il faut savoir qu’ils sont assez froids au premier abord. Il a donc été difficile de créer de vraies affinités avec eux.

Il paraît que la Finlande est chère...

Le coût de la vie est vraiment élevé. Pour exemple, un steak coûte 7 euros, et c'est le premier prix. On change donc très vite nos habitudes alimentaires et on essaye de dépenser le moins possible. Je ne peux pas dire combien je dépensais par mois. Ayant touché pas mal d’argent des bourses, j’en ai pas mal profité pour voyager sur place et dépenser le moins possible dans la "vie normale".

Un conseil aux étudiants qui rêvent de faire Erasmus ?

Un étudiant doit tout faire pour partir, car il s’apprête à vivre l’une des plus belles expériences de sa vie, si ce n’est LA plus belle. Il doit s’attendre à avoir des doutes, des inquiétudes, et c’est normal car l’inconnu fait peur. Mais c’est justement l’inconnu qui rend l’expérience d’autant plus belle. Grâce à cette expérience j’ai tellement appris, non seulement en classe, mais également dans la vie de tous les jours, sur les autres et sur moi même.

Les hauts et les bas de votre expérience ?

Les hauts de mon expérience sont mes voyages, notamment celui en Laponie. J’ai pu découvrir des pays où jamais je n’aurait pensé aller, tel que la Lettonie ou l’Estonie par exemple. Les bas sont ces moments où nos proches nous manquent, où l’on se sent seule alors qu’on est entourés de dizaines de personnes. Heureusement ces "bad mood" se font rares !
Pour découvrir les aventures de Marion en Finlande, cliquez ici : http://blogabroad.weebly.com

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure