Erasmus : Maxime à Maynooth, en Irlande

Maxime
Maxime (à gauche) et ses amis. Crédits photo : Maxime pour Job Etudiant

Vous êtes parti en échange via Erasmus.

Oui. J'ai choisi quatre villes dans l'ordre suivant : Maynooth en Irlande, Bergen en Norvège et Cork en Irlande. J'ai constitué un dossier conséquent à rendre entre décembre et janvier avec lettre de motivation, CV et relevé de notes. Mon premier choix a été validé et j'ai commencé à me préparer. Avant mon départ, j'ai cherché un logement et j'ai un peu travaillé mon niveau d'anglais.

A quoi ressemblent vos premiers jours en Irlande ?

Je suis arrivé le 8 septembre dernier. J'ai rapidement découvert mon nouvel environnement. Les membres de la famille irlandaise chez laquelle je réside m'ont fait visiter la ville et, la semaine suivante, j'ai participé à une semaine d'orientation organisée par le service international de l'université de Maynooth.

Aimez-vous cette immersion dans un foyer irlandais ?

Les enfants ont mon âge donc l'ambiance est bonne : le fils à 24 ans et la fille 18 ans. Je m'entends également très bien avec les parents. En ce qui concerne mon loyer, le montant est assez élevé : je paye 560 euros pour ma chambre, une salle de bain et un petit salon. A cela, je dois rajouter 80 euros de transport par mois et 160 euros de courses alimentaires. Autant vous dire que j'ai de grosses dépenses, alors heureusement que je suis aidé par l'Union Européenne et la région Normandie !

Maxime
Maxime en Irlande. Crédits photo : Maxime pour Job Etudiant

A quoi ressemblent les cours à Maynooth ?

Comme en France, les cours sont divisés en deux parties, à savoir les Cours Magistraux (Lectures) et les Travaux Dirigés (Tutoriels). Cependant, les tutoriels ont un effectif maximum de 12 élèves, ce qui aide à la compréhension du cours. En ce qui concerne les examens, il y a beaucoup moins de partiels qu'en France. L'issue du semestre se joue principalement sur le contrôle continu, ce que je préfère.

Vous êtes-vous intégré aisément en Irlande ?

Tout dépend de la personne ! (Rires) Mais, en général, les Irlandais sont très chaleureux et font preuve de compréhension avec les étrangers. Et le fait que les classes soient petites et que l'on travaille en groupe de 3-4 élèves facilite le rapprochement avec les natifs. Pour accélerer l'intégration, je me suis inscrit à la société internationale et à la société française. Je fais également partie d'un club de handball où je suis deux entraînements par semaine, des matchs le weekend et participe à des soirées. J'y ai rencontré une dizaine d'Irlandais.

Le coût de la vie est-il facile à supporter ?

Tout est plus cher qu'en France... sauf la pinte de bière (Rires) ! Combien je dépense par mois ? 560 euros pour le loyer, 80 euros pour le transport, 160 euros pour la nourriture et environ 200 euros pour les sorties et les voyages, soit 1000 euros environ. Mais j'ai la chance de ne pas avoir besoin de solliciter mes parents pour l'instant !

Maxime
Maxime et une amie. Crédits photo : Maxime pour Job Etudiant

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite partir ?

Je lui dirais de se débarrasser de toute la partie administrative imposée par Erasmus (dont le dossier pour toucher les bourses) car les délais sont longs.

Les hauts et bas de votre séjour ?

Le fait que beaucoup d'étudiants étrangers ne restent qu'un semestre a contrario des Français qui séjournent le temps de l'année académique, donc le manque se créé. Egalement, être loin de ses proches et de sa famille est difficile. Les bons côtés ? On repart de zéro et on a l'impression de "remettre son titre en jeu". On apprend beaucoup sur nous-même à travers une nouvelle culture, une nouvelle façon de faire, sans oublier l'apprentissage de la langue anglaise qui est un avantage certain pour le futur.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure - @MaximeBoquet