Job Etudiant a testé pour vous... une soirée sur un bateau !

Bateau
La soirée Borderline sur le bateau l'Ilienne; Crédits photo : Borderline

Dimanche soir sur le Vieux Port, les passants lèvent la tête, interpellés. A 19 heures, la musique retentir d'ores et déjà sur l'Ilienne, le bateau amarré à côté de la Grande roue et qui assure les croisières entre le continent et les calanques. Chaque dimanche, l'été, la société Borderline organise à Marseille des soirées à bord d'un bateau. Une virée en mer de trois heures et demi, près de l'île du Frioul et du château d'If, avec coucher de soleil et vue sur les îles Tiboulen et Maire. Ce dimanche, les 250 voyageurs sont bercés par le son d'Alkalino, artiste portugais qui mixe de la Funk, du Disco et de la House. "Je suis venue pour Alkalino, nous explique Clarisse, une Marseillaise de 27 ans. C'est la deuxième fois que je participe. J'aime l'ambiance et la vue imprenable sur Marseille."

L'Ilienne
Dans la cabine du capitaine; Crédits photo : Mélanie Faure

Sur le pont, en haut, les fêtards dégustent de la pizza, un verre de champagne à la main, le sourire aux lèvres malgré la puissance du vent qui les frappe en plein visage en raison de la vitesse du navire. En bas, Alkaline fait vibrer ses platines, la piste de danse en face de lui se remplissant progressivement au fil de la soirée, bondée à la nuit tombée. Ici, quinquagénaires côtoient la jeunesse marseillaise. Mais sur l'Ilienne, il n'y a pas que des "Sudistes". Certains sont venus de loin pour participer à la soirée de Christian, responsable de Borderline. "Certains font le voyage depuis la Suisse ou Paris, explique-t-il à Job Etudiant. Mais la majorité sont des habitués." Une fois qu'on a goûté à Borderline, impossible de s'en défaire.

Marseille
Crédits photo : Borderline

Derrière la barre, l'équipe qui pilote est jeune. Certains employés (ils sont une dizaine en tout), âgés d'une vingtaine d'années, nous invitent dans la cabine. Un verre et une part de pizza dans les mains, ils savourent leur dimanche soir au large. "Il y a pire comme job", nous déclare l'un d'entre eux. Les bouteilles et les cartons de pizza se vident. Vers 21h30, les passagers ont déserté le pont au premier étage pour se déhancher sur le son d'Alkalino en-dessous. "Nous faisons appel aux pointures du moment, explique Christian. On programme un style de musique différent chaque semaine." Leur cible ? "Tout le monde, poursuit-il. Mais notre clientèle se situe entre 22 et 50 ans." Le plus jeune est certainement son fils de 17 ans, qui a su se faire une place au sein du staff. A 22h30, retour au port. Les voyageurs descendent, satisfaits et encore surexcités. Borderline, eux, n'ont pas le temps de se réjouir. L'association prépare sa prochaine soirée, à savoir une Pool Party sur le site de Luminy, à l'est de la cité phocéenne. Les soirées Borderline en mer, elles, reprendront pour le retour des beaux jours, l'année prochaine.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure