Européennes 2019 : quelles mesures proposent les candidats pour les jeunes ?

Job Etudiant a balayé en revue les programmes des candidats aux élections européennes 2019, et vous détaille les mesures que les têtes deliste proposent pour les jeunes et l'Europe. A vos marques, prêts, partez !

@jobetudiant
Manon Aubry, Yannick Jadot et François-Xavier Bellamy; Crédits photo : Best Image

François-Xavier Bellamy veut un Erasmus 3.0

François-Xavier Bellamy veut mettre en place un “Erasmus 3.0” universel. La tête de liste des Républicains aux Européennes veut "renforcer le programme pour permettre à chaque jeune d'effectuer dans son parcours, un trimestre ou un semestre dans un autre pays européen". Côté environnement, il propose l'instauration d'"barrière écologique avec des droits de douane anti-pollution sur les produits importés".

Manon Aubry propose une allocation pour étudier à l'étranger

La tête de liste de La France Insoumise souhaite "accorder à chaque jeune européen entre 16 et 25 ans une allocation d’autonomie d’une durée d’un an pour étudier, se former, travailler dans un autre pays européen” et évoque la possibilité d’élargir le programme européen Erasmus à "l’ensemble des pays francophones y compris hors d’Europe" et "construire un espace international solidaire grâce à l’augmentation des bourses européennes de mobilité et des places en résidence étudiante".

Raphaël Glucksmann veut étendre le programme Erasmus

Le philosophe Raphaël Glucksmann qui porte la liste Envie d’Europe écologique et sociale a déclaré vouloir élargir le programme Erasmus à "tous les jeunes entre 16 et 25 ans" grâce à des bourses "allant jusqu’à 5000 euros sur la base d’un projet éducatif, de formation, professionnel ou associatif". Il avait notamment évoqué une proposition autour de la mis en place d'un "service civique européen". Enfin, a été évoqué la volonté de la création d""un contrat d’apprentissage européen, valable dans les entreprises de tous les pays d’Europe, à destination des étudiants, chômeurs, apprentis et des réfugiés".

Benoît Hamon veut une nationalité européenne

Benoît Hamon, leader de Génération·s, propose aux jeunes une nationalité européenne et l'inscription de l'IVG dans les traités européens. "Cette nationalité européenne permettrait de donner à chaque citoyen de l’Union, quel que soit son pays d’origine, les mêmes garanties en matière de droits humains, sexuels, de fin de vie ou environnementaux", a-t-il argumenté dans une interview accordée au journal Le Parisien.

Yannick Jadot propose le droit de vote dès 16 ans

Yannick Jadot, d'Europ Ecologie les Verts, propose l'instauration du droit de vote dès 16 ans, la mise en place de dispositifs facilitant la place des jeunes dans les instances représentatives de la société civile, d’un revenu d’autonomie. Il souhaite également augmenter les indemnités minimum versées lors des stages, organiser un enseignement du droit social doit être délivré dès le lycée, créé un "chèque santé" d'un montant de 200 euros par an et destiné aux 16-25 ans et veut sanctionner les partis qui ne présenteraient pas au moins 20 % de candidat.e.s âgés de 16 à 30 ans à chaque élection.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure