No Finish Line : Johanna court 70 kilomètres pour la bonne cause

Comme des milliers coureurs, Johanna a pris la ligne de départ de la No Finish Line Paris. Son objectif ? Lever des fonds pour les enfants défavorisés et vivre sa passion pour le running, que cette étudiante en pédicurie-podologie pratique à grande dose.

@jobetudiant
Johanna sur la No Finish Line. Crédits photo : @jopodo_

"C’est ma troisième édition sur la No Finish Line. J’ai participé dans le cadre d’une opération organisée par mon école de pédicurie-podologie. Cette année, je ne me suis pas fixée de RP (ndlr : record personnel) comme pour les années précédentes, j’ai cherché à amasser un maximum de fonds pour les associations qui viennent en aide aux enfants défavorisés et malades. J’ai couru 70 kilomètres en l’espace de quatre jours. Sans oublier d’écouter mon corps, pour ne pas me blesser. Hors de question d’aller jusqu’à l’épuisement ! Et c’est réussi : je n’ai presque pas mal aux jambes. Comme quoi, le plus important, c’est de savoir s’écouter…"

@jobetudiant
Crédits photo : @jopodo_

"Participer à cette course caritative à un sens particulier pour moi, car je fais moi-même face à la maladie. Je ressens le besoin d’aider mon prochain. De plus, je suis sportive. Je pratique la course à pied régulièrement, ainsi que le handball, la musculation et la natation. Courir soulage mes douleurs."

"Je conseillerais à quelqu’un qui veut se mettre à la course à pied de s’écouter, d’y aller progressivement afin de ne pas se blesser. Le mot de la fin ? Merci pour cette course, on va sauver plein de petits bouts. C’est tellement magnifique !"

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure; Instagram : @jopodo_