International Erasmus Games : le handisport pour tous

Pour démontrer que le sport est universel, Didier Paquis, paraplégique à la suite d'une tumeur, les démonstrations de handisport. Cet homme de 60 ans est venus tout droit des Ardennes pour rencontrer les participants aux International Erasmus Games, qui se sont tenus du 2 au 5 mai dernier pour une expérience humaine unique. Avec, comme objectif, changer le regard que l'on porte sur les personnes en situation de handicap.

@jobetudiant
Le stand handisport aux Internation Erasmus Games; Crédits photo : ESN France

Pour la deuxième année consécutive, Didier Paquis s'est déplacé des Ardennes pour présenter son association aux International Erasmus Games. Avec son équipe, le président de l’association handisport et éducateur spécialisé de 60 ans organise des démonstrations de plusieurs disciplines. Ce samedi-là, le programme a été modifié en raison de la pluie battante. "On avait prévu 6 activités au total, raconte-t-il à Job Etudiant. Deux activités en fauteuils, un parcours de motricité, un parcours de vitesse et du tir à l’arc. L’objectif ? Faire un handiathlon. Discipline où les participants cumulent des points pour tenter de s'élever dans le classement."

Finalement, les 300 étudiants venus des 4 coins de l'Europe ont dû se satisfaire de deux activités : le biathlon et la sarbacane. "On en a eu entre 60 et 70 personnes, s'est enthousiasmé Didier Paquis. *Ca n’a pas arrêté ! Nous sommes très contents. Humainement, c’est très fort. Le sport est universel. On arrive à communiquer, même sans connaître les langues." Et la démarche attire aussi les sportifs professionnels. "L’année passée il y avait un frère Karabatic et Thierry Omeyer, gardien de but en handball, raconte-t-il. On est toujours partants pour véhiculer cette image du handisport !"

Une barrière de la langue qu'a dépassée Lisa, bénévole de l'ESN Paris qui tenait le rôle de traductrice ce jour-là. "L'idée était de faire découvrir des activités handisport dans le cadre de l'événement des IEG, et montrer qu'elles sont toutes aussi importantes que toutes les autres activités non handisport, raconte cette étudiante en licence pro métiers du tourisme et des loisirs. Les étudiants étaient intéressés à l'idée de pouvoir tester deux activités mises à disposition. Ils ont apprécié de pouvoir échanger et sensibiliser autour du handicap et du sport." Une aventure humaine unique.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure; Instagram : @jopodo_