Jeunes Européens : portrait de Loris, bénévole de l'association

@jobetudiant Séminaire sur les médias européens organisé par les trois principales éditions linguistiques du Taurillon.org, le webzine des Jeunes Européens. Crédits photo : treffpunkteuropa.de

Loris Birkemeyer : Après mon service civique en Bavière, en Allemagne, j'ai décidé d'emménager près de la frontière, à Strasbourg. A l'université, j'ai suivi une licence d'anglais. Dès mon arrivée, je me suis inscrit au sein des Jeunes Européens. Je connais bien l'association : mon engagement remonte au lycée. Quand je vivais encore à Nîmes, ma ville d'origine, j'étais membre de l'antenne locale. J'y suis allé par curiosité et j'assistais aux réunions, intéressé par l'engagement européen. Rejoindre les Jeunes Européens à Strasbourg est simple : c'est la plus grande antenne de France alors on se met vite dans le bain.

Pourquoi s'engager ?

Je me suis toujours senti concerné par l'Europe. On est né avec. Cette union est fragile, il faut la préserver.

Pensez-vous avoir une fonction politique ?

On me dit souvent que je fais de la politique. Pourtant, au sein de l'association, je me charge de la logistique, de la coordination. Par exemple, c'est moi qui organise les interventions pédagogiques et contacte les écoles pour organiser notre venue. En devenant secrétaire général en septembre dernier, j'ai également acquis plus de responsabilités auprès des adhérents de l'association. Il est clair que je ne suis pas comme les autres gens de mon âge : si je n'étais pas engagé dans une association, j'aurais l'impression que quelque chose me manque.

A travers cet engagement, vous semblez avoir une opinion favorable de l'Union Européenne...

Oui et non. Les Jeunes Européens sont contre l'Union européenne actuelle. Nous avons un esprit critique et nous agissons justement pour aller plus loin, la rendre meilleure.

@jobetudiant
Les organisateurs de la Simulation de Parlement européen, à Strasbourg en mai 2017. Crédits photo : Les Jeunes Européens - Strasbourg

Y a-t-il des frictions entre les membres ?

Les Jeunes Européens est une association transpartisane. Nos membres ont des opinions politiques, d'autres non. Ils sont membres de tous les partis politiques. Alors, quand nous ne sommes pas d'accord au sujet d'un projet de loi ou une prise de position, on en discute. Cela nous apporte beaucoup. Je participe à de nombreux séminaires organisés par les Jeunes Européens. Cela me permet de voyager à travers la France et l'Europe et me constituer un réseau.

@jobetudiant
Simulation de Parlement européen organisée par les Jeunes Européens - Strasbourg, en mai 2017; Crédits photo : Les Jeunes Européens - Strasbourg

Les avantages et les inconvénients à être membre des Jeunes Européens ?

On fait parfois face à de l'incompréhension car nous travaillons à distance. Nous devons canaliser les nouveaux arrivants, qui arrivent débordants d'énergie et de propositions. Les bons côtés ? On se sent utile. Lorsque l'on fait des tables rondes avec les 100 membres de notre locale, on leur demande de partager leur avis. Les compliments sont extrêmement gratifiants : c'est l'aboutissement de tout cet investissement !

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure