Natation : Matthieu, apprenti éducateur sportif

@jobetudiant
Matthieu enseigne l'aquafitness aux clients de la Plaine Oxygène. Crédits photo : Matthieu

"Mon parcours scolaire est un peu chaotique. J'ai raté mon bac, alors mes parents m'ont envoyé en internat à Amiens. Mais rien n'y a fait : j'ai échoué une seconde fois ! Je ne savais pas quoi faire de ma vie. Je songeais à devenir professeur des écoles, mais je ne suis pas très scolaire. Titulaire du BAFA, j'ai toujours eu cette vocation pour les enfants. Alors j'ai songé au BPJEPS AAN, une formation pour devenir éducateur sportif et plus précisément maître nageur !"

"Car pour passer la formation d'un an, pas besoin d'avoir son baccalauréat ! Je suis la formation à Caen, en Normandie, et je travaille en entreprise dans le cadre de mon alternance à la Plaine Oxygène, un grand complexe situé près de Charles de Gaulle. J'apprends à faire de la surveillance, à enseigner la natation, l'aquafitness et l'aquabike. Le vendredi matin, je nage à 7h30. Nager de bon matin, ça met dans le bain pour le reste de la journée ! Durant l'année, nous avons un projet d'animation à réaliser qui nécessite un travail monstre et sur la durée. Je suis aidé par la région Normandie pour le financement de mes études et c'est l'organisme Recrea qui gère les piscines publiques en France. Mon ambition est d'enseigner la natation aux enfants : j'adore la dimension pédagogique."

@jobetudiant
Matthieu; Crédits photo : Matthieu pour Job Etudiant

"Je passe en moyenne trois semaines en formation et trois semaines en entreprise. Je travaille soit de midi à 21h30 soit de 8 heures à 14 heures, soit de 10 heures à 21h30. J'alterne surveillance, cours d'aquafitness et de natation. La clientèle est variée : je travaille avec les adultes et les enfants. A Caen, je partage une chambre dans un hôtel trouvé par l'école avec deux camarades pour 60 euros par semaine. Je vous assure : lorsque l'on entreprend un BPJEPS, tout est simple ! Ma formation se termine le 8 septembre alors, cette année, pas de vacances pour moi !"

"L'autre inconvénient de la formation ? Le salaire. Nous ne sommes payés que 600 euros net par mois pour un 35 heures ! En ce qui concerne le contenu, j'estime qu'il n'y a pas assez de cours d'aquafitness et en anatomie. Pourtant, il est important de comprendre le corps humain pour dire aux clients quels mouvements faire en cas de douleur, par exemple. Je pense passer un BPJEPS AF pour compléter ma formation ! Le bon côté du BPJEPS ? Avec les autres étudiants, on s'amuse beaucoup ! Nous sommes une grande famille."

"Mes conseils pour réussir ? Se préparer pour les tests d'entrée, être assidu et ne pas remettre au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui. Le bilan à mi-chemin de ma formation ? Ce qui est certain, c'est que j'ai mûri !"

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure