Salon Body Fitness : protéines, influenceurs et dernières tendances... zoom sur la folie du fitness

@jobetudiant
Un cours collectif; Crédits photo : Mélanie Faure

Ce week-end, le parc des expositions de la Porte de Versailles affichait complet. Des milliers de visiteurs se sont bousculés à l'entrée du Salon Body Fitness, rendez-vous des bodybuildés et fans du fitness. Deux étages de machines dernières tendances, d'alimentation énergétique, de cours collectifs et de star des réseaux sociaux venues des quatre coins du monde. La moyenne d'âge ? Si tous les publics sont présents, on note une nette tendance du côté des jeunes.

@jobetudiant
Tyson et Clément testent les machines; Crédits photo : Mélanie Faure

Samedi 17 mars, Tyson et Clément étaient là à l'ouverture des portes. "On est venu pour rencontrer des gens, voir les nouvelles machines, les nouvelles technologies... et les filles, raconte Tyson, étudiant en Staps âgé de 19 ans. On rencontre des gens qui ont la même passion que nous. Voir des gens heureux de pratiquer du sport, ça fait du bien." Clément, lui, est venu acheter des protéines. Ce lycéen a arrêté de fumer il y a deux ans pour se consacrer pleinement son énergie au sport. "J'ai 17 ans, alors ma mère n'approuve pas vraiment la protéine !, raconte ce lycéen de 17 ans. Au salon, il y a des réductions intéressantes pratiqués sur les stands, alors je vais en profiter. Mais tout cela avec modération : je ne suis pas prêt à passer du côté obscur." La star qu'il attend avec impatience ? Le Français et très bodybuildé Nathan Mozango. 86 kilogrammes de muscles qui déchaîne les passions sur Instagram. "Je ne sais pas si je vais lui demander des conseils car je risque d'être intimidé !", confie Clément à Job Etudiant.

@jobetudiant
Elodie Chateauraynaud coache une visiteuse au stand Matrix; Crédits photo : Mélanie Faure

Car le Salon Body Fitness, c'est aussi l'opportunité de rencontrer les stars de la Fitness. Podium photo, séances de dédicaces,... les fans se bousculent pour repartir avec le cliché de leur modèle. Parmi eux, le Youtubeur Tibo InShape, l'Américain Brandon Curry, Marine Leleu ou encore la Belge Manon Laurent. Au stand Supreme Body, cette dernière enchaîne les selfies avec les visiteurs. Si cette institutrice se consacre quasi-pleinement dans le fitness, elle n'oublie pas les risques. "Le fitness, c'est une mode, explique la star d'Instagram qui pratique le crossfit et ex Miss Fitness Europe. Beaucoup veulent s'y mettre mais souvent, ça ne colle pas car c'est un mode de vie, et pas une simple mode."

@jobetudiant
Manon Laurent et au fan au stand Supreme Body; Crédits photo : Mélanie Faure

Un peu plus loin, la foule grossit en bas du podium. C'est ici que, pendant trois jours, des professeurs se succéderont sur scène pour donner des cours collectifs grandeur nature. Nouvelles pratiques, mouvements survitaminés, pratiques incongrues avec Elgo dance qui enseigne le sport en talons... au Body Fitness, on regarde mais on participe aussi ! Et si les cours collectifs sont trop impersonnels pour certains, ils peuvent demander des conseils aux coachs directement auprès des fournisseurs d'équipements de fitness. Sur le stand de Matrix, on plébiscite les mérites des S-Force, un vélo adapté pour les entraînements HIIT, et du S-Drive, tapis de course équipé d'un harnais réglable.

Des machines qui font la différence dans les salles de sport hors-low-cost. "La tendance, c'est le HIIT : 30 minutes d'exercice qui augmentent votre métabolisme et vous permettent de continuer à perdre post-entraînement, jusqu'à 24h après l'exercice, explique à Job Etudiant Elodie Chateauraynaud, coach originaire de Bergerac, en Dordogne. Pour la perte de poids, c'est ce qui marche le mieux." Car dans une société qui va toujours plus vite, il y aura toujours du temps pour le fitness.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure