Solidays 2018 : la 20ème édition de tous les records

@jobetudiant
La scène Paris au Solidays

Pour sa 20e édition, le Solidays enregistre un nouveau record. Du 22 au 24 juin, 212 000 festivaliers sont venus célébrer la solidarité en musique à l’Hippodrome Paris-Longchamp, contre 204 000 l'édition passée. Malgré les festivals We Love Green et Lollapalooza, concurrents de taille, ce nouveau record souligne la fidélité des festivaliers au Solidays : solidaire dans son approche, engagé pour un monde meilleur, fédérateur dans sa programmation.

Pendant trois jours, les festivaliers ont dansé nuit et jour aux abords des scènes Paris, Bagatelle, Dôme et Domino avec des têtes d’affiches comme Nekfeu, DJ Snake, Shaka Ponk , les marseillais de IAM qui ont clôturé cette édition ou Jain, des artistes du moment tels que Roméo Elvis, Juliette Armanet, ou Eddy de Pretto et des découvertes comme Requin Chagrin, Rémy ou Brain Damage. Et entre deux concerts, les festivaliers sont allés visiter le Village des Associations, qui rassemblait plus de 80 acteurs engagés pour un monde meilleur et ont assisté aux discours inspirants de Raphaël Glucksmann et Rania Mustafa Ali au Social Club.

@jobetudiant
Michaël Jeremiasz, Luc Barruet et Antoine de Caunes en conférence de presse au Solidays

"Tous les objectifs sont remplis, les causes qu'on mènent sont toujours mobilisatrices d'année en année", a déclaré Antoine de Caunes lors du Solidays. Une cause qui a touché David Guetta : au Solidays, le DJ a rempli l'un des seules dates de sa tournée en France, face à un public survolté tout au long de ses deux heures de set. "Il voulait absolument participer au 20 ans de Solidays*, raconte Luc Barruet, directeur-fondateur de Solidays.

@jobetudiant
Opération au stand Oxfam, au village associatif

Cette année, Brigitte Macron a effectué une visite de deux heures à Longchamp. Une apparition appréciée par l'organisation et les bénévoles, qui ont serré la main de la Première dame. Mais pour la direction, un objectif reste à remplir : celui de faire venir Emmanuel Macron. "Une visite présidentielle ne laisse pas de marbre, a déclaré Luc Barruet à l'occasion du coup d'envoi du festival. On regrette que le salon de l'agriculture et du Bourget soient des inconditionnels de l'agenda présidentiel, mais pas encore le festival du Solidays, festival de la jeunesse et de la musique. On porte beaucoup de valeurs à défendre."

Bilan des courses ? Le combat ne s'arrête pas. Luc Barruet va "remettre les compteurs à 0 en septembre pour se battre et organiser une nouvelle édition".

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure