Erasmus : Aurélie à Innsbruck, en Autriche



Aurélie au sommet de la Nordkette, une montagne très prisée par les habitants d'Innsbruck. Crédits photo : Aurélie pour Job Etudiant

D'où est venue l'envie de partir en échange ?

Je suis étudiante à l'ISIT, où partir à l'étranger n'étais pas un choix mais une obligation. Tous les élèves partent soit en Erasmus, soit en stage de six mois à l'étranger selon leur parcours. Les démarches étaient simples car l'école s'occupe de tout. J'ai rempli un dossier dans lequel j'ai établi une liste des universités (et non des pays) dans lesquelles je souhaitais partir. Initialement retenue à Vienne, mon niveau d'allemand m'a finalement contrainte à partir à Innsbruck, petite ville autrichienne nichée au coeur des Alpes.

Comment as-tu préparé ton séjour ?

La première étape a été de trouver un logement. Une étudiante en échange à Paris que je connais m'a dirigée vers des sites d'annonces autrichiens et m'a aidée à sélectionner celles qui me correspondaient. J'ai envoyé de nombreuses demandes de colocation. Toutes ont été refusées sauf une ! J'ai passé un entretien Skype avec les deux locataires en question et le courant est immédiatement passé ! L'appartement où je vis est grand et très bien situé. De plus, le loyer est en plus assez raisonnable par rapport à ce que j'ai vu ailleurs. Le pied à terre trouvé, je me suis alors inscrite à des cours de langue en ligne sur la plateforme Eramsus +. L'enseignement est totalement gratuit et s'adresse aux étudiants qui ont des lacunes dans la langue du pays d'accueil !

Comment se sont passés tes premiers pas en Autriche ?

Les premiers jours se sont très bien déroulés. J'ai commençais les cours deux semaines après mon arrivée fin février, ce qui m'a donné le temps de m'habituer à la ville et prendre mes repères. Je me suis facilement faite des amis même s'il est très dur de rencontrer des locaux. Je me suis immédiatement liée d'amitié avec des Françaises car il n'y a pas la barrière de la langue. Même si ici l'ESN organise beaucoup d'événements pour les étudiants Erasmus, on a tendance à rester avec les personnes qui parlent la même langue, une mauvaise habitude dont on a du mal à se défaire ! L'Autriche est un pays cher mais je touche une bourse Erasmus est un peu plus élevée que ceux qui partent dans d'autres pays tel que l'Espagne.

Quelles matières étudies-tu ?

J'étudie principalement la traduction et les langues allemande et anglaise. J'ai un cours d'histoire autrichienne qui se focalise sur la Seconde Guerre mondiale. Sinon, je prends régulièrement des cours de badminton où le professeur ne parle d'ailleurs qu'en allemand !

Cela fait à présent deux deux mois que tu vis en Autriche. Que tires-tu de cette expérience ?

Cette expérience m'a apportée des connaissances en matière linguistique : je vois déjà les progrès ! Elle m'a aussi permis d'avoir plus confiance en moi, je vais plus facilement vers les locaux et j'ai moins de mal à leur parler allemand. Je suis sortie de mon petit confort et j'ai appris à m'adapter aux autres, à me mettre à leur place. Même si on y reste attaché, on apprend à laisser de côté tout ce qu'on a appris en tant que Français, pour se fondre au mieux dans ce nouvel environnement, et vivre cet Erasmus à 100% !

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant qui souhaite partir en Erasmus ?

De saisir cette formidable opportunité ! Tous les étudiants sortent de cette expérience grandis, ce sont des souvenirs que l'on garde à vie ! Je leur conseillerais également de bien choisir le pays, pas forcément en fonction des affinités qu'on pourrait avoir (tout le monde est tenté par les pays anglophones) mais davantage pour sortir de sa zone de confort. C'est selon moi plus enrichissant et parler une autre langue que l'anglais est un plus !

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure