NOTRE SERIE D'ETE : hôtesse de l'air chez Air France



Crédits photo : Ambre pour Job Etudiant

"A l'été de mes dix-huit ans, j'ai décidé, comme bon nombre d'étudiants, de trouver un job pour gagner de l'argent. A l'époque, j'étais vendeuse dans un magasin. Ma mère, qui travaille chez Air France, m'a suggéré de postuler auprès de la compagnie aérienne. Peu de gens le savent mais, l'été, de nombreux étudiants sont recrutés aux postes de stewart et d'hôtesses de l'air. J'ai rempli un formulaire, envoyé CV et lettre de motivation en août pour la session de recrutement de l'année suivante."

"Mon profil a été retenu et j'ai passé un entretien individuel et collectif : la compagnie nous regroupe tous car, pour prétendre à ce poste, il faut avoir l'esprit d'équipe. Air France recherche des étudiants qui ont passé avec succès le TOIC ou le TOEFL, qui sont souriants et présentables, alors il faut soigner son apparence ! L'image que l'on renvoie est importante : c'est nous qui représentons la marque. Les entretiens réussis, j'ai eu deux semaines de formations en février et en avril, durant les vacances scolaires. En juillet, l'aventure a commencé et j'ai été hôtesse sur mon tout premier vol."

"Ma première destination était Los Angeles, en Californie. Plutôt pas mal pour un début ! Le premier été, je couvrais exclusivement le continent américain. Je suis également allée à Sao Paulo et New York. L'année d'après, je suis partie en Inde, à Shanghai, à Pékin et à Bamako. Les destinations asiatiques ne me tentaient pas du tout, alors y aller dans le cadre du travail m'a obligée à sauter le pas. Et même si, au final, je n'aime toujours pas la Chine, c'est aussi l'avantage du job : on découvre des lieux que l'on n'aurait jamais visités par soi-même !"

"Lors des vols, j'assurais le service. L'équipe et moi arrivions avant l'embarquement afin de préparer les coussins et les couvertures sur les sièges. Ensuite, nous indiquions le siège aux voyageurs lorsqu'ils montent à bord. Tout s'est très bien passé car l'équipe nous prend vraiment sous son aile et nous donne des conseils. Les clients, eux, sont très gentils car ils voient que nous sommes jeunes et que nous débutons !"

"Nos journées varient en fonction des vols. Sur un vol long-courrier de onze heures par exemple, l'équipe de vol a droit en moyenne à plusieurs heures de repos et fait une escale dans le pays étranger, sans aucun frais : Air France nous réserve une chambre d'hôtel et le petit déjeuner. Au final, on n'est jamais seul. Durant les escales, je partais visiter ou faire du shopping avec les autres employés en repos."

"Je suis ravie de mon expérience. D'ailleurs, j'aurais remis le couvert une troisième fois si Air France ne nous limitait pas à deux saisons. Bien sûr, les vols de nuit et le décalage horaire étaient crevants. Pour moi, ce job est atypique et à deux grands avantages : en plus d'être bien rémunéré, il permet de voyager et de découvrir le monde. On découvre d'autres cultures, d'autres populations et on parle des langues étrangères. Quel autre job étudiant vous offre une telle expérience ?"