NOTRE SERIE D'ETE : serveur dans un restaurant familial



Valentin, à gauche, dans le restaurant où il travaille vers Pau. Crédits photo : Valentin pour Job Etudiant

"Cet été, je suis serveur dans un restaurant familial en plein coeur touristique de la ville de Pau et à proximité du château de cette dernière. Ce job est inattendu car, au départ, je voulais être vendeur dans un magasin de vêtements ou de chaussures. Si je travaille pendant les grandes vacances, c'est parce qu'il est important selon moi de rester actif et dynamique, de gagner de l'argent et d'étoffer son CV."

"Le recrutement s'est déroulé de façon particulière car je n'ai pas passé d'entretien. Je me suis présenté devant le restaurant à 18 heures le 29 juin. Il ne me restait alors que 5 CV et lettres de motivation sur les 40 que j'avais préparés. Je passais devant ce restaurant lorsque j'ai vu la patronne sortir. Je lui ai alors adressé ma candidature en lui demandant si elle cherchait quelqu'un, ce à quoi elle m'a répondu qu'elle cherchait un serveur de tout urgence car une fille qui avait déposé son CV peu avant moi ne répondait pas. Elle m'a dit que si la fille ne lui répondait pas rapidement, elle m'appellerait car je leur avais fait bonne impression. Selon elle, j'avais l'air bosseur, souriant, droit et avenant ! Le lendemain, j'ai reçu un coup de fil : l'établissement me demandait de venir déposer les documents afin de préparer mon contrat. Un jour plus tard, j'ai effectué mon tout premier service !"

"Je travaille le soir de 19h30 à 23h environ en semaine et le dimanche midi de 12h à 15h. Les tables sont déjà dressées à mon arrivée, car le second serveur débute une heure avant moi. Le plus gros de la clientèle arrivent en général vers 20 heures, alors c'est la course jusqu'à 22h ! Je sers plusieurs plats à la fois, prépare et nettoie les tables et ouvre les bouteilles. J'optimise au maximum les trajets entre le bar, la cuisine et la réserve. Ensuite, ça se calme. Les gens commandent le dessert et le café puis partent au goutte à goutte. Mes services durent un peu plus de trois heures, donc non je n'ai pas de pause, mais je peux toujours m'éclipser quelques minutes si besoin."

"Je touche le SMIC hôtelier, soit 9,67 euros brut de l'heure. Grâce aux pourboires de 6,50 euros par jour en moyenne, j'arrondis mes fins de mois ! Pour moi, les pourboires sont importants. Néanmoins, on les met en commun avec l'autre serveur et le cuisiner puis on se les partage à la fin du service. Cela m'agace un peu car je suis très souvent souriant et je parle avec les gens, alors ils laissent 5, 10 ou 20 euros de pourboire, j'ai envie de pleurer car je sais que je n'en toucherai qu'un tiers !"

"Je conseille aux étudiants de choisir un restaurant indépendant, car c'est plus convivial et agréable qu'une chaine. Ayant travaillé à Buffalo Grill, je peux vous assurer que l'ambiance y était électrique et les gens méchants et faux. Egalement, n'hésitez pas à vous présentez physiquement avec un grand sourire ! Bien évidemment, il y a quand même des hauts et des bas. Parfois, les clients m'engueulent ou renvoient un plat en cuisine et me parlent comme si c'était moi qui avait fait l'erreur ! D'autres sont coincés et s'arrêtent de parler quand je m'approche pour les servir. C'est hyper gênant, donc j'essaie de parler pour combler le vide, les faire rire ou sourire. Au final, que les clients soient gentils ou méchants, je les sers sans distinctions, avec calme, rapidité et le sourire. Et souvent, ça paye !"

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure - @TchipBoy