Erasmus : les étudiants du monde entier débarquent à Paris !

@jobetudiant
Les étudiants en Erasmus devant le Sacré Coeur à Montmartre.

Paris, première ville étudiante de France. On dénombre en moyenne 300 000 étudiants dans la capitale française. Beaucoup venus de province, mais aussi des quatre coins du monde. Et si le coût de la vie dans la Ville lumière semble inaccessible pour certains, le programme Erasmus facilite la mobilité. Trois ans après les attentats traumatisants du 13 novembre 2015, les étudiants étrangers ne boudent plus Paris. Si la ville est immense et semble pour beaucoup impersonnelle, l'ESN Paris relève chaque année le défi de créer des amitiés, pour que les premiers jours en France, dans un environnement totalement inconnu, ne semblent pas si étrangers.

@jobetudiant
Visite des passages couverts parisiens : une réussite, qui a réunie une centaine d'Erasmus.

Julien Guillot, vice-président de l'ESN France, explique à Job Etudiant que cette année est une réussite. Il explique que la semaine de la rentrée, une centaine d'étudiants étrangers venaient chaque soir aux visites organisées par l'organisation, des quartiers de Montmartre, Saint-Michel ou encore l'île de la Cité. "On ne s'attendait pas à une telle réussite, a-t-il expliqué. On a triplé le nombre d'étudiants comparé à l'année précédente. Et les visages sont rapidement devenus familiers. "Dès le premier jour, les étudiants ont appris à se connaître. Les personnes se sont immédiatement liées. Au fil des jours, on a vu des groupes se former : les gens m'écoutaient moins faire les visites et parlaient entre eux. Notre mission est réussie !"

@jobetudiant
Pour la dernière soirée de la semaine de visites, pique-nique sur les quais, dans le quartier Saint-Michel.

Une réussite qui s'est poursuivie lors de la Welcome Week. Trois-cents packs ont été vendus. Au programme : restaurants, parties de pétanque et soirée au bar. Le point d'orgue du mois d'intégration est la soirée organisée sur une péniche dans le XVIe arrondissement, avec un open bar et deux salles et deux ambiances. Avec l'argent récolté grâce à la vente des cartes, l'ESN finance des voyages à travers la France, du Mont Saint-Michel à Munich, pour l'Oktoberfest.

Que programme l'ESN pour les semaines à venir ? Une grosse soirée pour célébrer Halloween où une centaine d'étudiants sont attendus, une autre soirée sur le River's King Boat. Pour le second semestre, le challenge reste entier. "Il faut sans cesse se renouveler pour surprendre nos étudiants", conclut Julien Guillot.

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure