Un job au Parc Astérix : Florian, analyste revenue management

A l'occasion de l'ouverture du Parc Astérix pour les fêtes de fin d'année, Job Etudiant est allé à la rencontre des jeunes talents du parc d'attractions. Aujourd'hui, on part à la rencontre de Florian, originaire de Monchy-Humieres, dans l'Oise, analyste revenue management en alternance.

@jobetudiant
Florian au Parc Astérix; Crédits photo : Mélanie Faure

"Je suis en contrat de professionnalisation au sein du parc. J'occupe le poste de analyste revenue management. Le but de mon boulot ? Trouver le client au meilleur prix en remplissant le parc au meilleur prix, trouver un compromis entre le remplissage complet et le prix du billet d'entrée. C'est de là que partent les billets promotionnels, les offres périodiques... Le plein tarif est fixé à 51 euros. On peut proposer des Billets malins à 39 euros à certains moments, par exemple. On cherche à comprendre pourquoi les billets se vendent plus sur le web qu'en grande distribution, pourquoi tel type de billets se vend plus qu'un autre, tel marché marche mieux qu'un autre, etc. On prévoit à partir de ces données-là."

"J'ai effectué un stage de 4 mois en avril, et j'ai été gardé pour deux années. Je suis très content car c'est la continuité de mon stage : je travaille sur la saison de Noël et celle de fermeture, à l'hiver, qui permet de faire des analyses sur du long terme. Je suis étudiant à l'ESC Amiens, en PGE2, l'équivalent d'un Master 1. L'année prochaine, je passerai mon PGE3. Je passe un diplôme d'école de commerce classique mais souhaite m'orienter vers le marketing. Je fais les allers-retours entre Amiens et l'Oise, et j'aime beaucoup ce rythme : on ne s'ennuie pas !"

@jobetudiant
Florian à son bureau; Crédits photo : DR

"L'entreprise et le poste sont très intéressants. On travaille avec les autres équipes des autres services, ce qui permet de découvrir d'autres secteurs. Les bons côtés du job ? On est dans un cadre très attrayant de par l'activité et l'ambiance. J'aime trouver la bonne offre au bon moment. Les mauvais ? Les soucis de billes mal paramétrés, la frustration de voir des billets ne pas se vendre ! Mais heureusement, la situation finit toujours par se débloquer."

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure