Un job au Parc Astérix : Hawa, manageuse du service client

A l'occasion de l'ouverture du Parc Astérix pour les fêtes de fin d'année, Job Etudiant est allé à la rencontre des jeunes talents du parc d'attractions. Aujourd'hui, on part à la rencontre de Hawa, 40 ans, originaire de Creil, manager billetterie du service client.

@jobetudiant
Hawa pour Job Etudiant; Crédits photo : Mélanie Faure

"Je travaille dans les bureaux du Parc, dans le centre de contact. J'occupe le poste de manager billetterie du service client. Je manage une équipe de cinq personnes en période de hors-saison et 34 en haute saison, dont des contrats saisonniers. C'est du "made-in-Astérix", tout est fait ici ! En ce moment, j'ai donc une équipe réduite et les journées sont un peu plus journée ! (Rires) J'arrive à 9 heures le matin. Je demande si l'équipe va bien. Tous les matins, on fait un team stop. On se réunit, on fait le point sur l'activité, la fréquentation de la veille. Plus il y a de monde sur le parc, plus on peut avoir de la réclamation ou de la satisfaction. On a ainsi plus de courriels sur nos boîtes mail à traiter."

"Notre objectif premier est de satisfaire le client. Et globalement, il y a toujours une solution. C'est notre devise ! Quand on a un réel litige, on s'en réfère à nos supérieurs si cela n'est plus de notre ressort. L'objectif est que le client revienne ! Quand mon équipe ne sait pas comment régler un problème, elle s'en réfère à moi et je prends le relai."

@jobetudiant

"Les mauvais côtés, c'est quand je ne peux pas gérer les problèmes à mon niveau et que je dois faire appel à mes supérieurs. Pourquoi j'aime mon emploi ? J'adore trouver des solutions. La satisfaction client, j'adore ça ! Je suis contente de venir. Je suis ravie de travailler pour le parc. Tous mes frères et soeurs ont travaillé pour le parc, mais moi, je n'ai jamais imaginé atterrir ici. Il faut savoir que, par le passé, j'étais pendant huit ans chargée d'audit en qualité et process. C'était une expérience très intéressante, mais des raisons personnelles m'ont poussée à quitter cet emploi basé à Casablanca, au Maroc.

"Quand j'ai commencé au parc Astérix, j'ai commencé en tant qu'emploi saisonnier... et j'ai été rappelée. Ca fait plaisir d'être démarchée, de voir que son travail est apprécié. En octobre 2018, je grimpé les échelons et je suis passée manager billetterie et service client. Evoluer, c'est gratifiant, et c'est justement l'avantage du Parc : le travail est récompensé. Mais ne vous m'éprenez pas : mon boulot est un challenge au quotidien !"

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure