Rétrospective 2017 : les 5 films étudiants de l'année

Le Brio
Yvan Attal et Camélia Jordana. Crédits photo : Pathé

Le Brio, d'Yvan Attal

L'histoire de Neïla, jeune femme qui rêve de devenir avocate. Sorti le 22 novembre dans les salles obscures, comme le rapportait Job Etudiant lors de notre rencontre avec Yvan Attal, Le Brio met en scène Camélia Jordana et Daniel Auteuil, une étudiante et un professeur de Panthéon-Assas. Contre tout attente, ce dernier va l'aider à préparer le Concours national d’éloquence, qui distingue les meilleurs étudiants orateurs de France. Un film contre les clichés, piquant, émouvant avec une dose d'humour.

Mention particulière, de Christophe Campos

Un film qui donne espoir. Dans Mention particulière, téléfilm diffusé sur TF1, Marie Dal Zotto interprète une trisomique de 20 ans qui n'a qu'un rêve : passer le bac. Début alors la longue préparation de cet examen crucial et symbolique. Il s’inspire d’une histoire vraie, celle de Yasmine Berraoui, jeune marocaine atteinte de trisomie 21, qui a décroché son bac en 2014 avec la mention assez bien.

Rattrapage

Rattrapage, de Tristan Séguéla

Le bac, à nouveau sujet central d'un film sorti en 2017. Dans Rattrapage, Guillaume doit choisir entre un festival de musique ou l'oral de rattrapage du baccalauréat qui se tient au début de l'été. Le problème ? Il est le seul de la bande à disposer du permis de conduire alors ses amis comptent sur lui. Ils promettent de l’aider à étudier sur place. Un plan imparable… Enfin… c’est ce qu’ils croyaient.

La colle, d'Alexandre Castagnetti

L'amour donne des ailes, rend aveugle... ou fou. Dans La colle, Benjamin se voit infliger deux heures de colle un samedi matin. Une punition qui devient tout à coup agréable, lorsqu'il se retrouve en compagnie de Leila, dont il est secrètement amoureux, avec laquelle il partage son manuel de maths. Lorsqu’il revient d’une pause aux toilettes, Benjamin est bloqué dans une boucle temporelle : s’il s’éloigne de Leila plus de trois minutes, il est renvoyé au début de la colle. Et cela ne s'arrête jamais. Alors le jeune homme fera tout pour sortir de l'engrenage.

Jamais

Jamais contente, d’Emilie Deleuze

"Mon père est atroce, ma mère est atroce, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous. En plus, je m’appelle Aurore. Les profs me haïssent et mes parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi." Aurore, 13 ans, a perdu confiance en elle. Alors que tout le monde la lâche, une opportunité inattendue s'offre à elle. Un jour, des garçons lui proposent de devenir chanteuse dans leur groupe de rock. Relèvera-t-elle le challenge ?

Twitter : @jobetudiant - @melaniefaure